André Campra
1708

8. Mais ces mortels inexorables

  • Récitatif · e minor · 4/4
  • IAC 5 Arion
  • Mesuré et légèrement
  • Dessus: Flûte allemande
  • Soprano
  • Basse continue

French Text

Mais ces mortels inexorables craignent que la pitié ne désarme leur cœur.
Arion va périr… Les ondes redoutables vont finir leurs forfaits,
Sa vie et ses douleurs.
Non, Arion espère… admire,
Les dieux prennent soin de ton sort,
Un dauphin attiré par ta voix et ta lyre,
Approche, te reçoit, et ce vivant navire te rend au port.

Resources

Similar Texts (Beta)